Hébergement d'urgence : une forte mobilisation en Loire-Atlantique

 
 
Hébergement d'urgence : une forte mobilisation en Loire-Atlantique

Henri-Michel Comet, préfet de la région Pays-de-Loire, préfet de la Loire-Atlantique, a rencontré le mardi 27 décembre 2016, des acteurs mobilisés dans le département pour accompagner les plus démunis vers une solution de logement ou d’hébergement d’urgence.

Il a visité le Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRSCentre d'hébergement et de réinsertion sociale) AMETIS, situé à Vertou et géré par l’association Saint-Benoît-Labre. ll s’est entretenu avec les personnels de l’association et les résidents, des personnes provisoirement ou durablement en difficulté suite à des accidents de la vie qui les ont précipités dans la précarité.
Le préfet s’est, ensuite, rendu au Service Intégré de l’Accueil et de l’Orientation qui gère notamment le 115. Il a visité les locaux et rencontré les écoutants régulateurs et une équipe de maraude. A cette occasion, il a signé le nouveau contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens pour la période 2016-2018, doté de 1,23 M€ (dont 834 00 € financés par l’Etat) qui s’articule autour de huit objectifs :

  • Recenser en temps réel toutes les places d’hébergement, les logements en résidence sociale, les logements des organismes qui exercent des activités d’intermédiation locative ;
  • Recueillir de la part des organismes bénéficiant de l’aide pour loger à titre temporaire des personnes défavorisées l’information des places vacantes ou susceptibles de l’être ;
  • Gérer le service d’appel téléphonique pour les personnes ou familles sans domicile ou éprouvantdes difficultés particulières à se loger en raison de leurs ressources ou de leurs conditions d’existence (115), et organiser leur mise à l’abri soit dans les structures conventionnées ;
  • Veiller à la réalisation d’une évaluation sociale, médicale et psychique de la situation des ménages, traiter équitablement les demandes et faire des propositions d’orientation adaptées aux besoins, transmises aux organismes susceptibles d’y satisfaire ;
  • Adapter l’offre aux besoins des publics prioritaires ;
  • Contribuer à l’identification des personnes en demande d’un logement, si besoin avec un accompagnement social ;
  • Assurer la coordination opérationnelle des personnes et des acteurs concourant au dispositif de veille sociale dans le cadre de l’organisation notamment infra-départementale ;
  • Produire des données statistiques d’activité, de suivi et de pilotage du dispositif d’accueil, d’hébergement et d’accompagnement vers l’insertion et le logement.

Ces deux visites ont aussi été l’occasion de rendre hommage au travail effectué par l’ensemble des acteurs mobilisés tout au long de l’année et plus particulièrement pendant la période hivernale.Pour Henri-Michel Comet, « les équipes sont confrontées chaque jour à l’extrême précarité. Derrière l’accueil par temps froid, il y a aussi tout un travail social pour amener les personnes à une amélioration de leurs conditions de vie, à leur insertion et à leur autonomie. Je tenais à les remercier pour leur engagement, leur professionalisme au service des plus démunis et à les encourager à poursuivre l’accueil et une écoute de qualité de ces personnes sans-abri ».

Pour aller plus loin, téléchargez le dossier de presse :

> DP hébergement social - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,83 Mb