2016

Accueil de 139 migrants relocalisés ce jour à l’aéroport de Nantes-Atlantique

 
 

Conformément aux engagements qu’elle a pris et à sa tradition d’accueil, la France s’engage pour accueillir et accompagner dans leurs démarches ceux qui, contraints à la fuite de leur pays, viennent solliciter l’asile auprès d’elle. 139 migrants relocalisés ont été accueillis ce jour à l’aéroport de Nantes-Atlantique. Cet accueil s’inscrit dans le cadre du programme européen de relocalisation pour lequel la France a souscrit l’engagement d’accueillir sur son territoire 30 000 demandeurs d’asile en deux ans.

Originaires d’Irak, de Syrie et d’Érythrée, ces familles (78 adultes et 61 enfants dont 3 bébés) ont passé plusieurs semaines dans un hotspot à Athènes en Grèce avant d’être orientées vers la France, où elles sont arrivées par avion dans la matinée. Elles ont été accueillies par Emmanuel Aubry, secrétaire général de la préfecture de la Loire-Atlantique et des représentants de l’OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration).

Ces personnes ont ensuite été dirigées en bus vers des places d'accueil temporaire du service de l'asile (ATSA) à Lorient, Pontivy, Redon et Martigné et des centres d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) à Saint-Herblain et Saint-Nazaire. 120 personnes seront accueillies en Bretagne et 19 en Loire-Atlantique.

Elles seront toutes reçues la semaine prochaine au sein des guichets uniques des préfectures correspondant à leurs lieux d’accueil pour faire enregistrer leurs demandes d’asile. Ces demandes seront ensuite examinées dans un délai de 3 mois maximum, par l’OFPRAOffice français de protection des réfugiés et apatrides (Office français de protection des réfugiés et apatrides), qui statuera, au terme de l’instruction, sur l’octroi du statut de réfugié.

La montée en puissance du mécanisme, notamment grâce à l’aide logistique apportée par l’Union européenne et par la France à la Grèce, permet désormais de proposer chaque mois à la Grèce de relocaliser 400 personnes sur notre territoire. La Loire-Atlantique avait, également, accueilli 19 Érythréens en novembre 2015 et 65 migrants de nationalités érythréenne, syrienne, irakienne en provenance des hotspots en janvier dernier.

> CP - Accueil de 139 migrants relocalisés ce jour à l’aéroport de Nantes-Atlantique - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb