2016

Le préfet a rencontré les 24 maires de l’agglomération nantaise pour fixer une feuille de route partagée sur la question de l’intégration des populations roms : humanité et fermeté

 

Une quarantaine de campements illicites sont dénombrés dans le département essentiellement sur le territoire de l’agglomération nantaise.

Les campements installés de manière illégale ont vocation à être évacués dès lors qu’une décision de justice est prononcée. Il appartient également à l’ensemble des pouvoirs publics de se mobiliser pour anticiper ces évacuations et apporter la réponse adaptée aux situations humaines souvent très difficiles qui se retrouvent dans ces campements.

Le préfet de la Loire-Atlantique a reçu les 24 maires de Nantes Métropole pour favoriser une réflexion commune et renforcer la démarche partenariale.

Coordonnées par les services de l’Etat, ceux-ci, les collectivités et des associations s’entendront avant la fin de l’année pour définir une structure de coordination qui fera émerger des mesures concrètes à déployer dès 2017. D’ores et déjà, les collectivités et l’Etat se sont accordés pour instaurer une maîtrise d’oeuvre urbaine et sociale (MOUS), dispositif opérationnel d’accompagnement en ingénierie sociale et financière.

L’enjeu est d’aboutir à une stratégie territoriale commune entre l’Etat et les collectivités qui allie respect du droit, sécurité des personnes et accompagnement des familles qui s’inscrivent dans une logique d’insertion.

Chaque membre présent à la rencontre mesure la complexité du sujet et s’inscrit dans un processus de long terme.

> CP - Le préfet a rencontré les 24 maires de l’agglomération nantaise pour fixer une feuille de route partagée sur la question de l’intégration des populations roms : humanité et fermeté - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb