2016

Lutte contre les violences, incivilités et discriminations dans le sport

 
 
Lutte contre les violences, incivilités et discriminations dans le sport

Le 24 février 2016 a eu lieu l'installation du comité de pilotage et la signature d’une charte partenariale afin de lutter contre les violences, incivilités et discriminations dans le sport.

Si la pratique sportive constitue un facteur incontestable de cohésion sociale, les terrains de sport et le spectacle sportif peuvent être confrontés à des phénomènes d’incivilités et parfois à des actes de violence, susceptibles d’engendrer la démobilisation des bénévoles et l’affaiblissement des valeurs humanistes du sport. L’État, dès 1999, suite aux phénomènes de violence qui ont conduit à l’arrêt de championnats de football en région parisienne, a mis en place un dispositif de prévention et de lutte contre la violence dans le sport dans 26 départements dont la Loire-Atlantique.

 Depuis, de nombreuses actions ont été mises en place dans le département pour lutter contre les phénomènes de violence dans le sport :

  • création de la cellule de veille associant les services de police et de gendarmerie, les services de la jeunesse et des sports ainsi que 13 communes,
  • création d’une commission départementale de prévention et de lutte contre les incivilités et les violences,
  • réalisation de campagnes de prévention,
  • diffusion de guides méthodologiques pour appuyer le mouvement sportif

En 2013, face à l’augmentation d’incidents préoccupants, la commission a donné une nou velle impulsion au dispositif départemental afin de mieux accompagner les clubs sportifs fra gilisés et de mieux comprendre les phénomènes dans l’objectif d’être en mesure d’apporter des réponses en amont, construites en partenariat entre les pouvoirs publics et le mouvement sportif.

 3 mesures ont été mises en œuvre :

  • Elargissement du champ du dispositif aux actes de stigmatisation et de discrimination, et ce dans l’ensemble des disciplines sportives (non uniquement dans le football) ;
  • Elargissement du partenariat : la ville de Nantes, le Conseil Départemental et le comité départemental olympique et sportif (CDOS) rejoignent la cellule de façon permanente ;
  • Transformation de la celluleen deux instances, sous l'acronyme VIDS (violences, incivili tés et discriminations dans le sport) : un groupe technique et un comité de pilotage.

Le groupe technique a été installé en 2014. Il instruit les fiches de signalement reçues et s'efforce d’une part de réagir rapidement aux problèmes signalés, d'autre part de faire des préconisations de plus long terme. Durant la saison sportive 2014-2015, le comité technique a été informé de 16 faits d'incivilités, de violences ou de discriminations, ce qui lui a permis d'intervenir sur les structures signalées en proposant un accompagnement technique mais également psychologique pour les cas les plus graves.

Aujourd’hui, les partenaires de cette démarche poursuivent leur action de lutte contre les violences dans le sport et continuent de fédérer toutes les énergies bénévoles et institutionnelles.

 Laurent Buchaillat, directeur de cabinet du préfet de la Loire-Atlantique, a procédé, mercredi 24 fé vrier 2016, à l’installation du comité de pilotage. Le bilan de la saison sportive 2014-2015 a été également été présenté ; à partir des observations et du bilan d'activité du comité technique, les orienta tions et des axes de travail, partagés par l'ensemble des partenaires, ont été fixés pour les années à ve nir. Les travaux des instances « VIDS » s'appuient désormais sur une « charte départementale pour prévenir et lutter contre les violences, les incivilités et les discriminations dans le sport » (voir en annexe), texte destiné à marquer l'engagement des partenaires ainsi mobilisés à travailler ensemble pour contenir et faire régresser les phénomènes et actes non admissibles et non compatibles avec les valeurs du champ sportif. Cette charte sera déclinée à travers 4 grands axes :

  1. Suivre en amont et en aval les événements attendus ou recensés autour des VIDS
  2. Sensibiliser et responsabiliser les acteurs du mouvement sportif aux violences (physiques, morales, sexuelles), incivilités et discriminations dans le sport
  3. Contribuer à libérer la parole des victimes et accompagner, notamment psychologiquement, les différents acteurs impactés par les violences et incivilités (victimes, auteurs, encadrants…)
  4. Développer des actions de médiation.

> CP - Lutte contre les violences, incivilités et discriminations dans le sport : Installation du comité de pilotage et signature d’une charte partenariale le 24 février 2016 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,31 Mb