2017

Pacte État - Métropoles : 9.5 millions d’euros en faveur de projets innovants de Nantes Métropole

 

Henri Michel COMET, préfet de la région des Pays de la Loire, préfet de la Loire-Atlantique, et Johanna ROLLAND présidente de Nantes Métropole ont signé aujourd’hui, sous l’égide de Jean-Michel BAYLET, Ministre de l’Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, le pacte métropolitain d’innovation de Nantes Métropole.

Le pacte entre l’Etat et les 15 métropoles françaises, signé par le Premier ministre le 6 juillet 2016, avait notamment pour enjeu de contribuer à faire des métropoles de véritables moteurs de l’aménagement du territoire et de conforter leur rôle en ce domaine. Il prévoyait une démarche d’appui au déploiement de stratégies innovantes et des moyens adaptés pour y parvenir. C’est ainsi qu’en 2017, 150 M€ du FSIL seront consacrés par l’Etat aux pactes métropolitains d’innovation.

La signature du pacte métropolitain de Nantes Métropole traduit la volonté de l’État de soutenir le projet porté par la métropole nantaise « Projet alimentaire territorial et MIN (marché d'intérêt national) de demain » afin de poursuivre le développement de la filière agroalimentaire nantaise, stratégique pour le territoire. Par la construction de son projet alimentaire territorial, Nantes Métropole met en place une gouvernance alimentaire locale de la production à la consommation. Objectif : soutenir l'agriculture urbaine et périurbaine et faire vivre l'alliance des territoires.

Le déménagement du marché d'intérêt national de Nantes, le second de France après Rungis, sur un nouveau site au sud de l'agglomération est une véritable opportunité pour susciter une nouvelle dynamique de la filière, du producteur jusqu'au consommateur final. Porté par Nantes Métropole, ce projet d’un montant global de 148 M€ est particulièrement innovant dans sa conception puisqu’exemplaire en matière de transition écologique et énergétique. Les surfaces de toitures seront par exemple utilisées pour implanter une centrale photovoltaïque de grande taille. Le chantier, qui démarrera au printemps prochain prévoit une livraison fin 2018.

Le pacte donne également une place importante à la coopération avec les territoires limitrophes et permettra l’élargissement du projet alimentaire territorial, afin de mieux anticiper les interactions entre bassins de production et pratiques alimentaires.

« La métropole nantaise est déjà un poumon économique pour la région, notamment grâce aux services et aux emplois qu’elle offre. Ce pacte vise à ce que le bassin agricole nantais puisse, lui aussi, tirer partie de la métropole. C’est lorsque les territoires s’unissent et se nourrissent qu’ils sont plus forts » a souligné le ministre.

"Conçu avec et pour ses futurs utilisateurs, vitrine des savoir-faire des entreprises nantaises en matière de performance environnementale et énergétique, le nouveau MIN est un équipement innovant en lui-même et par son intégration à une nouvelle façon de relier producteurs et consommateurs grâce au Projet Alimentaire Territorial. Il a donc toute sa place dans le Pacte d'Innovation entre l’État et la Métropole" a conclu Johanna ROLLAND .

Pour plus d'informations téléchargez ci-dessous le dossier de presse "Pacte État-métropoles : pour l’innovation et la coopération entre les territoires"

> DP - Pacte État-métropoles : pour l’innovation et la coopération entre les territoires - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,09 Mb

> CP - Pacte État - Métropoles : 9.5 millions d’euros en faveur de projets innovants de Nantes Métropole - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,29 Mb