Presse

Pêche maritime à pied de loisir : la réglementation change en Pays de la Loire, pour les coquillages, les oursins et les vers marins.

 
 
Pêche maritime à pied de loisir : la réglementation change en Pays de la Loire

Un arrêté préfectoral du 2 juin 2017 modifie les règles de la pêche à pied de loisir des coquillages, des oursins (ou échinodermes) et des vers marins à fin d’harmonisation. Ce texte se veut également pédagogique et simple afin de faciliter l’information et la compréhension des pêcheurs de loisir, particulièrement ceux qui fréquentent occasionnellement le littoral. Il facilite le travail des services chargés du contrôle des pêches.

Le nouveau texte liste les engins de pêche, fixe la quantité maximale autorisée et les espèces soumises à des dispositions particulières (période de pêche ou zones autorisées). Il s’inscrit dans le respect du milieu marin et dans l’esprit de consommation familiale
prévue dans la charte d’une pêche de loisir éco-responsable(1).

 Un arrêté qui harmonise la réglementation existante :

La direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest (DIRMdirection interrégionale de la mer NAMO), sous l’autorité de la préfète de la région Pays de la Loire, a mené ce travail de réactualisation et d’harmonisation au niveau régional de la réglementation de la pêche à pied de loisir en Loire-Atlantique et en Vendée.
Ce texte a été établi en concertation avec de multiples acteurs : des représentants des pêcheurs de loisir et des pêcheurs professionnels, l’institut français pour l’exploitation de la mer et l’agence française pour la biodiversité, la participation du public…
L’arrêté fixe la limitation et la définition précise des engins de pêche autorisés et les quotas de pêche pour un grand nombre d’espèces, tout en préservant les activités des différents usagers de l’estran (pêcheurs à pied professionnels et de loisir, conchyliculteurs). Il assure le bon ordre des activités, la conservation et la gestion rationnelle et durable des ressources halieutiques sur le domaine public maritime.
Les contrevenants à la réglementation s’exposent à des poursuites pénales et à des sanctions administratives prévues par le code rural et de la pêche maritime.
L’arrêté préfectoral est consultable sur  le site de la Direction Interrégionale de la Mer – Nord Atlantique Manche Ouest (DIRM NAMO), ainsi que toutes les informations pratiques.

> communiqué de presse pêche à pied - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb