Presse

Projet de contournement ferroviaire des sites industriels de Donges

 
Projet de contournement ferroviaire des sites industriels de Donges

Le comité de pilotage du projet de contournement ferroviaire des sites industriels de Donges s’est réuni le 23 février 2016, sous la présidence du préfet de la région Pays de la Loire, pour prendre les décisions et mesures permettant d’assurer une mise en service d’ici à la fin 2021.

Les installations de la raffinerie TOTAL Raffinage France, le site emplisseur de GPL d’ANTARGAZ et le stockage de carburants de la Société francaise Donges-Metz (SFDM) sur la commune de Donges (LoireAtlantique), socles d’un tissu industriel majeur pour le territoire et pourvoyeuses d’une grande partie de l’activité du Grand Port Maritime de Nantes/Saint-Nazaire sont situées de part et d’autre de la ligne ferroviaire Nantes/Saint-Nazaire/La Baule/Le Croisic. Cette voie supporte un trafic composé de TGVTrain à grande vitesse, de TER et du fret ferroviaire lié à l’activité portuaire.

Afin de réduire l’exposition aux risques industriels et pour permettre le développement de l’activité de la raffinerie par TOTAL Raffinage France, les pouvoirs publics ont souhaité déplacer la voie ferrée au nord de la raffinerie. Cet engagement s’est traduit le 16 décembre 2015 par la signature d’un protocole d’intention préalable à la réalisation du projet qui prévoit un financement de 150 M€, répartis à parts égales, entre l’Etat, les collectivités et TOTAL Raffinage France.

Henri-Michel Comet, préfet de la région Pays de la Loire, a réuni le 23 février 2016, le comité de pilotage du projet. Ce comité associe l’Etat, TOTAL Raffinage France, le Conseil régional des Pays de la Loire, le Département de Loire-Atlantique, la Communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’estuaire (CARENE), la commune de Donges, le Grand Port Maritime de Nantes-Saint-Nazaire et SNCFSociété nationale des chemins de fer français Réseau, maître d’ouvrage qui mène les études techniques de ce projet.

Ce comité de pilotage a permis de vérifier que tout était en ordre pour que la procédure préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) puisse aboutir avant la fin 2017 et que les travaux puissent commencer en 2019 pour une mise en service en 2021.

Sur la base du bilan de la consultation du public qui s’est tenue en septembre et octobre 2015, les principaux critères d’analyse ont été :

  • la réduction des risques industriels,
  • la préservation du cadre de vie (insertion urbaine et paysagère),
  • les enjeux environnementaux,
  • les accès routiers à la commune, aux sites industriels et à la halte ferroviaire,
  • le traitement en interface du sujet de la circulation des poids lourds et des matières dangereuses,
  • le respect du calendrier de mise en service et des coûts,
  • l’opportunité de développement ultérieure de la halte et son accessibilité.

Pour continuer à aller à la rencontre des personnes concernées par ce projet et permettre son amélioration continue, les partenaires ont décidé de mettre en place des ateliers sur les thématiques issues de la concertation (cadre de vie et patrimoine), des rencontres régulières avec les entreprises, ainsi qu’un comité de suivi du projet largement ouvert. Une réunion publique organisée, deuxième quinzaine de mars 2016 à Donges, permettra de détailler ce dispositif.

> Dossier de presse du 23-02-2016 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,94 Mb